nancy-seichamps-rugby-louves

Louves : bilan à mi-saison

La victoire bonifiée face à Chambéry, le 3 février dernier, marque la fin de la première phase de saison pour les louves de Nancy Seichamps Rugby. Finir les matchs aller à la première place : difficile de rêver mieux ! Et pourtant, la saison n’avait pas commencé comme les féminines de Mathieu Lahaye et Pierre Maladry l’auraient espéré.

Retour sur la première partie de saison de nos louves prometteuses.

Rester déterminées

Après une préparation pourtant intense en août et septembre, les louves ont entamé leur saison sur une défaite, début octobre, face à leurs homologues de Dijon (23-21). Puis, elles se sont rendues au LOU, où le match s’est terminé sur un score nul (13 points partout).

Mais les louves ne voulaient pas se contenter de cela. Après s’être déplacées deux fois, elles recevaient Grenoble et montraient enfin leur potentiel (36-10). Un jeu propre et construit, qui les mena deux semaines plus tard à vaincre les Violettes Bressanes chez elles (8-42). Début décembre, elles prouvaient une fois de plus leur détermination en battant les féminines du CRIG au stade Matter (36-10) avec une prestation défensive de qualité.

Malheureusement, à l’occasion du dernier match de l’année 2018 sous une pluie glacée, nos louves ne parvenaient pas à mettre en place leur jeu, et encaissaient 28 points sans en marquer à Pontarlier. Ces dernières accédaient alors à la première place du classement.

Une équipe à fort potentiel

Après plus d’un mois sans compétition – marqué par une remise en question et beaucoup de travail – nos louves ont renoué avec la victoire, dimanche dernier, en battant Chambéry sur le terrain des Aiguillettes. De quoi aborder plus sereinement la deuxième phase de saison et les matches retour.

Mathieu Lahaye, manager et entraîneur de l’équipe féminine, croit en ses filles et leurs potentiels. Avec Pierre Maladry, préparateur physique et entraîneur trois-quarts, il travaille autour d’un plan de jeu élaboré grâce à la polyvalence des joueuses.

 » Le plan de jeu, qui met le rugby à VII au service du XV et sur lequel nous travaillons depuis la saison dernière, est bien entré dans les têtes des joueuses. Cette stratégie nous permet de prendre rapidement les matches en main, grâce a la vitesse de jeu.

L’équipe a un gros potentiel, collectivement et individuellement.

Mathieu Lahaye, entraîneur des louves

Le point faible et fort de l’équipe ? Le mental des joueuses ! En effet, nous sommes capables de plier un match en 10 minutes en prenant le bonus offensif, comme nous pouvons déjouer complètement dès lors que quelque chose ne va pas. Cela s’explique peut-être par le manque d’expérience des joueuses et leurs jeunes âges. Toutefois, nous savons que l’équipe a un gros potentiel, collectivement et individuellement. »

Objectif : championnat de France

« Nous évoluons au sein d’une poule assez étrange, notamment par rapport au niveau des équipes et aux résultats très serrés (ndlr : 6 équipes sont en concurrence sur le podium)« , remarque Mathieu Lahaye. « Par exemple, nous sommes passés de la 6ème à la 1ère place suite à notre victoire bonifiée contre Chambéry. »

louves-nancy-seichamps-rugby
L’équipe des louves en plein « cri de guerre ».

Le coach est réaliste et ambitieux : « Pour la seconde partie de saison, nous devons imposer notre jeu. Notre objectif est de devenir l’équipe la plus propre possible dans tous les secteurs de jeu afin d’accéder au championnat de France. »

De beaux objectifs pour les louves et leurs coachs, qui vous donnent rendez-vous dimanche 10 février, au stade Matter, pour le premier match de la phase retour. Les louves reçoivent les Gazelles de Dijon, avec une revanche à prendre sur elles-mêmes. Coup d’envoi : 15h !

Les louves en quelques chiffres

Effectifs

  • 32 : nombre de licenciées (19 universitaires, 3 militaires, 10 dans la vie active)
  • 21 : moyenne d’âge de l’équipe
  • 35% formées au Centre Universitaire de Lorraine
  • 30% formées en cadettes à Nancy Seichamps Rugby

Sur le terrain

  • 7 matchs joué
  • 2 défaites
  • 1 nul
  • 4 victoires
  • 5 bonus (4 offensifs et 1 défensif)