Laëtitia Coupeau, notre éducatrice au parcours sportif impressionnant !

Vous connaissez très certainement Laëtitia Coupeau, petit bout de femme dynamique toujours présente sur le terrain avec ses M6. En ce moment, cette éducatrice, maman et judoka participe aux championnats du Monde des Vétérans de Judo à Cancun. Revenons sur son parcours sportif impressionnant.

Le judo depuis toujours

Laëtitia a commencé le judo à l‘âge de 6 ans au judo club de Pulnoy. S’en sont suivies ensuite des heures d’apprentissage et d’entrainements sur les tatamis aux côtés d’André Parent, « son maître » comme elle dit. Elle intègre ensuite le lycée Georges de la Tour à Nancy en sport-études à l’âge de 15 ans. Elle obtient sa ceinture noire à 16 ans. Puis, elle continue à fouler les tatamis sous les couleurs du DEPS (Dojo Essey Seichamps Pulnoy) club de compétiteurs aujourd’hui disparu. Les compétitions s’enchaînent : championnats départementaux, régionaux, inter régionaux, nationaux, en individuel en 2ième division mais aussi par équipe féminine en 1ière . Une fois le bac en poche, elle décide de passer son brevet d’état de judo en candidat libre tout en poursuivant la fac en sport universitaire sous la houlette de Jean-François Pénin. Elle obtient sa ceinture noire 2ième Dan en avril 1997. Puis en juin de la même année, la jeune femme est reçue au brevet d’état judo et démarre l’enseignement dans le club qui l’a formée depuis toute jeune. Elle s’accorde aussi quelques compétitions à l’arbitrage puisque obtient le titre d‘arbitre F1. Elle fait un break de compétitions des années 2000 à 2006.

En 2007, nouveau défi : participer aux championnats de France entreprises ! Laëtitia reprend la route des dojos. Ce défi est partagé et relevé puisque qu’elle réussit, avec sa collègue de l’époque, à se qualifier pour la phase finale. Elle est alors licenciée au judo club de Seichamps où elle enseigne le judo aux 5-8 ans jusqu’en 2016.

La découverte du rugby

Laëtitia a découvert le rugby et le NSR par le biais de son fils, qui évolue désormais en M14. Happée par l’ambiance des bords de terrain, elle ne manque pas les tournois et entrainements. Alors, Laurent Monestier lui propose d’intervenir auprès des petits loups M6 pour des ateliers de motricité, mettant à profit ses qualités de judoka. Elle accepte, mais doit d’abord terminer la préparation de son 3ième Dan qu’elle obtient en juin 2016. En septembre 2016, elle démarre les interventions à Nancy Seichamps Rugby et obtient son brevet fédéral des écoles de rugby en juin 2017. En parallèle, elle aurait bien goûté au rugby féminin mais l’activité judo lui prend déjà beaucoup de temps. Laëtitia s’est quand même initiée au rugby à 5 et participe aux tournois et entrainements mis en place par le club les mardis dans le cadre du sport santé/entreprise.

C’est en octobre 2017 qu’elle décide, par défi personnel, de reprendre les entrainements judo et complémentaires, le premier objectif étant de pouvoir se qualifier pour les championnats d’Europe en participant au tournoi de Gérardmer. Défi relevé puisqu’elle devient championne d’Europe vétérans F3 -48kg en juin dernier. Étape suivante : les championnats du Monde des Vétérans auquel elle participe en ce moment même à Cancun.

De beaux souvenirs sportifs

Son plus beau souvenir sportif ? Même s’il y en a plusieurs, c’est sa victoire à Epinal en avril 1997 aux championnats inter-région seniors 2ième division où elle bat en finale pour la première fois sa rivale et « bête noire » par IPPON sur un technique de projection debout. Elle qui était plutôt spécialiste du travail au sol.

Toutefois, son titre de championne d’Europe vétérans à Glasgow en juin dernier reprend le dessus sur ce souvenir.

Et son plus beau souvenir rugbystique ? L’énergie et la ferveur derrière l’équipe sénior lors du dernier match pour la montée en fédérale 3. Toutes les catégories du club, les parents, les amis, les partenaires, les joueurs étaient derrière les loups seniors pour les pousser et quelle ambiance ! Ou encore, l’énergie déployée par ses petits loups M6 de cette saison 2017-2018 pour présenter le HAKA au Stanislas Seven, impressionnés par ces colosses de joueurs de rugby à 7. Haka qu’ils n’ont pas hésité à refaire pour soutenir l’équipe des cadets au moment de leur qualification pour les championnats de France.

Les championnats du Monde Vétéran à Cancun

Vous vous en doutez, son objectif lors de ces championnats du monde vétéran à Cancun est de se hisser à la meilleure place. Lorsqu’elle rentrera, victorieuse on l’espère, Laëtitia projette la préparation de son 4ième Dan d’ici 2 ans.

Le rugby et le judo sont vraiment des sports complémentaires pour elle. Cela passe par les qualités physiques et les valeurs véhiculées par ces 2 sports pour l’un plutôt individuel et l’autre collectif/sport d’équipe.

Pour la sportive, une chose est certaine : on vit de formidables moments et nous faisons des rencontres humaines exceptionnelles quelles que soient les circonstances de la vie grâce au sport ! Et comme disait Gérard Holtz : « Vive le sport ! ».