Mathis Gauthier, des loups au LOU !

Mathis Gauthier, joueur à Nancy Seichamps Rugby depuis 6 ans, revient sur son parcours, ses meilleurs souvenirs et sa toute récente sélection au LOU.

Nous sommes en 2011. Mathis Gauthier, 10 ans, participe à une animation rugby au centre aéré de son village. Ce sport lui plaît depuis déjà longtemps, car son père Christophe, ancien joueur, l’y a initié. Il rencontre alors Laurent Monestier, employé du club, qui se présente avec une phrase qu’il n’oubliera jamais « Moi c’est pas Laurent, ni Lolo, on m’appelle COACH !! ». Alors qu’il rentre tout juste au collège, Mathis, convaincu par cette première expérience, rejoint le club de Nancy Seichamps Rugby où il a commence en tant qu’ailier. Six ans plus tard, le jeune lycéen a bien grandi. Passé par le Centre d’entraînement lorrain (CEL), il évolue au poste de demi d’ouverture au sein du groupe « Juniors ». En mars 2018, il passe des tests au Lyon Olympique Universitaire (LOU) et y est reçu.

Nous avons souhaité revenir avec lui sur sa carrière à Nancy Seichamps Rugby, ses meilleurs souvenirs, sa sélection et sa vision de son avenir.

1) Bonjour Mathis. C’est une nouvelle saison de rugby qui vient de s’achever pour toi. Comment l’as-tu vécu ? Es-tu satisfait d’un point de vue personnel et collectif ?

J’ai vécu une saison magnifique avec une équipe géniale toujours prête à travailler (mais qui sait aussi relâcher la pression quand il faut). J’aime ces mecs et je leur dois toute cette année ! D’un point de vue personnel je suis plutôt satisfait de ma saison, malgré quelques blessures qui m’ont un peu handicapé.

D’un point de vue collectif je ne suis pas tout à fait satisfait, l’équipe est belle, le travail est sérieux et appliqué mais nous ne méritions pas la défaite en 32ème de finale de championnat de France. Je pense que l’équipe, le staff et le club entier attendaient plus de nous et nous n’avons pas pu franchir le premier vrai obstacle de notre saison.

2) Cela fait 6 ans que tu évolues à Nancy Seichamps Rugby ! Quel est ton meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir est sans doute le championnat de France de rugby à 7 en cadets l’année dernière. Nous avons pu jouer de grosses équipes comme Pau et Tarbes, cela nous a apporté de l’expérience et une vision du haut niveau. Ces trois jours ont été exceptionnels tant en rugby qu’en rigolades !

3) Cette saison marque un tournant dans ta carrière de rugbyman, puisque tu as été recruté par le LOU (Lyon Olympique Universitaire). Comment se sont déroulées les sélections ?

J’ai d’abord rempli un formulaire sur internet avec un CV sportif et scolaire pour pouvoir participer à la détection. Une première sélection sur dossier a été effectuée et 80 joueurs ont été retenus sur 250 dossiers envoyés. Nous nous sommes rencontrés lors d’une journée de détection. Dix jours après celle-ci, j’ai reçu une réponse favorable. J’ai été contacté par les membres du staff des Crabos du LOU qui m’ont demandé de venir m’entraîner un jour avec l’équipe pour les conforter de leur choix.

4) Comment as-tu appris que tu étais définitivement pris ? Quelle a été ta réaction ?

Après cet entraînement, j’ai reçu un message vocal. J’ai été rempli de joie à son écoute, puisqu’il confirmait ma sélection au LOU pour la saison prochaine. Puis, j’ai beaucoup réfléchi. J’ai pensé à ma famille, à mes amis, à l’équipe et j’ai ressenti une émotion étrange, un mélange de tristesse et de joie, car je sais que, même si un super avenir s’ouvre à moi, je vais devoir les quitter.

5) Sais-tu déja comment va se dérouler la saison prochaine ?

Je n’ai pas encore beaucoup d’informations, mais je devrais reprendre les entraînements le 15 août. Je vais jouer en 2e année de junior au niveau Crabos.

6) Quels sont tes objectifs pour cette saison à venir ?

Mes objectifs sont de jouer un maximum de matchs, de progresser physiquement et techniquement et ainsi me préparer le mieux possible pour pouvoir intégrer le centre de formation.

7) Où tu vois-tu dans 5 ans ?

J’espère être sur les terrains du TOP14, et pourquoi pas sur le circuit Elite 7’s pour participer au Stan7’s. Je me vois également revenir à Nancy et revoir tous mes amis. Je leur payerai une bonne bière bien fraîche servie par Bébénoit.

8) As-tu un message à faire passer ?

J’aimerais en profiter pour remercier mon père pour tout ce qu’il m’a apporté dans la vie et au rugby. Je veux également remercier Laurent qui m’a beaucoup suivi et qui a cru en moi, ainsi que tous les entraîneurs de j’ai eu, avec un supplément pour Juju et le voyage en voiture pour le championnat de France à 7. Je remercie de tout mon cœur tous mes potes de cette année et des saisons précédentes, et notamment Bobox (Léandre) qui a sûrement été mon premier frère de terrain. Je n’oublie pas non plus Vavan (Ewan), Tim (Timothé), Papa (Lucas) et tous les autres. Je vous aime les gars !! Un gros merci aussi au staff et à tous mes potes du CEL avec lesquelles j’ai passé des moments de fou !

 

Mathis est un exemple de travail et de réussite et une très belle image pour le rugby nancéien. C’est une page qui se tourne pour le jeune rugbyman, mais l’histoire ne fait que commencer. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière, en espérant le voir un jour à la télévision ou bien, comme il le souhaite, sur nos terrains lors du Stanislas 7s. Merci pour tout Mathis, et à bientôt !